Etape 6 - Connaitre et utiliser les indicateurs

Dimension Economique

DURABILITE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

DURABILITE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

resume Que cherche-t-on à mesurer ?

la contribution du projet à la durabilité des exploitations agricoles impliquées

resume Quels sont les enjeux et les problématiques ?

Nos modes d’alimentation actuels ont des impacts négatifs sur l’environnement (20 à 30% de l’impact global en Europe selon l’étude EIPRO) et rendent nos systèmes alimentaires agro-industriels non durables.
Même si ce n’est pas toujours vérifié selon la zone géographique ou la méthode de mesure ou l’indicateur utilisé (Smith et al. 2005 par exemple – cité dans Dualine ), l’agriculture constitue le poste ou un des postes ayant l’impact environnemental le plus important (Kjer et al, 1994 en Allemagne, Heller & Keoleian, 2000 aux États-Unis).
Réduire l’impact environnemental au niveau de la production constitue donc un enjeu majeur pour les acteurs de l’alimentation durable.  
Nous gardons bien à l’esprit qu’une caractéristique avantageuse au niveau de la production (conversion en agriculture biologique par exemple) peut être nivelée par un grand nombre d’autres caractéristiques au niveau des autres modules en aval (transport, transformation, conservation, emballage, consommation) . Pour être rigoureux, il faudrait donc s’intéresser aussi à l’ensemble du système alimentaire.
Néanmoins, dans un souci de pragmatisme, Syalinnov propose d’approcher l’impact environnemental du projet à deux niveaux :
1.    au niveau de l’exploitation agricole (ce que nous traitons ici)
2.    au niveau du consommateur, à travers le leurs pratiques alimentaires (C2) et leurs pratiques de déplacement pour faire leurs courses (G2)

Ce choix semble pertinent au regard des activités des projets évalués (relocaliser, créer du lien entre consommateur et producteur) – et fait écho à la demande sociétale vis-à-vis des exploitations agricoles et de leur multifonctionnalité (paysage, agriculture paysanne, etc). Les pratiques des autres acteurs du système (grossistes, boulangers, meuniers, etc) sont toutefois éclairées dans la dimension proximité relationnelle (E1).

L’impact environnemental des projets sera mieux pris en compte dans le cadre du partenariat Syalinnov-Ademe.

resume Définition de l'indicateur

L’évolution du niveau de durabilité des exploitations concernées par le projet. Ce niveau étant estimé à l’aune des 5 propriétés de la durabilité élargie proposées par Zahm et al. (2015) : capacité productives, robustesse, autonomie, responsabilité globale et angrage territorial.

En effet, au-delà de la durabilité restreinte à l’exploitation (cf Landais, 1998), elle permet d’appréhender la durabilité de l’exploitation en lien avec son territoire local (durabilité élargie de niveau 1 – cf Terrier et al. 2015) – or c’est justement à cette échelle que nous mobilisons le concept de système alimentaire et que nous mesurons les autres indicateurs.
 
Une exploitation agricole durable est une exploitation agricole viable, vivable, transmissible et reproductible inscrivant son développement dans une démarche sociétalement responsable. Cette démarche renvoie au choix de l’agriculteur, quant aux effets de ses activités et de ses modes de production, sur le développement et la qualité de vie des parties prenantes ancrées sur son territoire ainsi qu’à sa contribution à des enjeux globaux sociétaux non territorialisables (lutte contre le changement climatique, sécurité alimentaire, etc.). Son développement s’appuie sur cinq propriétés : capacité productive et reproductive de biens et de services, robustesse, ancrage territorial, autonomie et responsabilité globale.

resume Mesure de l'indicateur

Le calcul est basé sur le discours de l’agriculteur. Nous devons comprendre l’effet qu’a eu le projet sur les 5 propriétés d’une exploitation durable. Aux questions « qu’est-ce que le projet a changé pour votre exploitation ? Depuis que vous participez à ce projet, vos façons de faire et vos façons de voir votre métier ont-elles évolué ? », relever si l’agriculteur/trice fait référence à : 1. L’ancrage territorial - J’ai noué de nouvelles relations, marchandes et non marchandes avec les agriculteurs et acteurs du territoire, consommateurs et habitants inclus - J’ai participé à valoriser les ressources territoriales 2. L’autonomie - J’ai arrêté d’importer / d’acheter à l’extérieur tel type d’intrant - J’ai arrêté de recruter des ouvriers intérimaires - J’ai pu prendre des décisions techniques et organisationnelles que je déléguais à mon technicien / comptable / collègue avant 3. La capacité productive et reproductive de biens et de services - J’ai maintenu ou augmenté ma production (la valeur ajoutée créée) tout en adoptant des pratiques plus reproductibles (plus respectueuses de l’environnement) - J’ai maintenu ma production, ma valeur ajoutée tout en conservant davantage de temps pour moi et mes proches 4. La robustesse - J’ai mois de soucis avec la fluctuation des prix, la fluctuation des pluies / du soleil / des températures / de la disponibilité de la main d’œuvre - J’ai pu m’adapter au changement de règlementation, à la nouvelle directive, etc. 5. La responsabilité globale - L’agriculteur évoque de manière spontanée des enjeux dépassant l’échelle de son exploitation ou même de son territoire local - Il évoque la qualité de vie, sur le bien-être, sur le changement climatique ou les questions sanitaires, l’agriculture paysanne au Sud et au Nord. L’on y ajoute le temps libéré ou alloué au projet. Chaque agriculteur rencontré peut donc obtenir, pour chaque critère, la note de 1, 0 ou -1. Il s’agit ensuite de calculer la somme de ces notes pour chaque acteur puis de moyenner (aboutissant à une note totale du projet pouvant aller de -3 à 8) … ou de moyenner chaque critère pour tous les agriculteurs et de sommer, cela revient au même – à vous de choisir ce que vous souhaitez montrer - Implication projet : 1 - Pratique : -1 à 2 en fonction des changements de pratique - Engagement dans un processus de certification en lien avec le projet : 1 - Autonomie : (0 si non, 1 si 1 réponse positive, 2 si plus de 2 réponses positives) - Robustesse : -1 à 1 - Temps libre : -1 à 1 - Ancrage territorial - Responsabilité globale

resume Mode de collecte des données

DISPOSITIF

Enquête qualitative auprès d’un échantillon représentatif d’acteurs économiques (agriculteurs, transformateurs) Et/ou questionnaire en ligne (le même que pour les autres acteurs économiques avec une partie dédiée aux agriculteurs et agricultrices)

OUTILS DE COLLECTE

Questionnaire acteurs économiques comportant une partie spécifique pour les agriculteurs

resume Conversion en score

DURABILITE DES FERMES

ÉCHELLE DE VALEUR

SCORE


Moyenne des propriétés de durabilité renforcées
(propriétés = les 5 proposées par la méthode IDEA)
6 à 8
3
3 à 5
2
1 à 2
1
-3 à 0
0

Référence : Concernant la référence méthodo : Zahm et al. 2015 [https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01585176] ou http://methode-idea.org/ || Concernant l'échelle de valeur : Résultats obtenus par les projets pilotes Syalinnov

DurabiliteDesExploitationsAgricoles (Indicateur), written by PierreLeRay
create on 17.01.2021 à 23:20, updated on 30.04.2021 à 23:05